J.P. OUVRY

← retour

Apologue Venise

150 X 100
2019

Cela devient indicible …
Peinture fraiche. non signée pour le moment
Venise , déjà 7 voyages…
La Sérénissime est celle des passions, des fiançailles, et des amours mortes ou encore vivantes.
Elle est éros, guetho, lion, silence d'un vaporetto, lieux qui n'existent pas.
Je l'aime pour son histoire qui dégouline sur ses murs moisis, pour tous ces artistes s'en sont nourris sous toutes formes depuis des siècles.
Avec Othelo More de Venise, , puis " Mort à Venise" de Thomas Mann et Visconti, , les Don Juan de Molière à Mozart en passant aussi par Lord Byron, de frères Casanova et Hugo Pratt ou encore bien entendu mon vieil ami Arlequin .
J'en reste là. La liste est sans fin.
Je la vis aussi dans ses biennales d'art contemporain dont le contraste équivaut à toute son Histoire ; plus de 300 photos sur une colonne mosaïque qui sont Ma réalité passée, et de cet avenir qui m'attend au rythme d'un gondolier...